Introduction (1). Vie d’Épicure. Le contexte historique

Histoire grecque : quelques rappels. — De Samos à Athènes : l’enfance et l’adolescence (– 341 / – 321). — Sur la côte ionienne : la maturation (– 321 / – 306). — Athènes ou le philosophe dans le Jardin : la maturité et la fin (– 306 / – 270). — Les successeurs d’Épicure. Lucrèce, Philodème, Diogène d’Œnoanda, etc. — Nos sources.

Introduction (2). La philosophe d'Epicure

Science et bonheur. — Matérialisme de A à Z. — Une doctrine scandaleuse. — Le plaisir et le souverain bien. — Épicure au tribunal des savants.

Introduction (3). I - Philosophie et médecine

Épicure sauveur, Épicure médecin. — Caractère traditionnel de la comparaison entre philosophie et médecine. — L’épicurisme comme psychiatrie.

Introduction (4). II - Bonheur, sagesse et certitudes

L’éducation libérale (paideia), une perte de temps. — Une physique en vue de l’éthique. — Bonheur et convictions inébranlables : le dogmatisme épicurien.

I - Le temps du plaisir

—  Une éthique d'extrême urgence
—  la nécessaire mémorisation des principes
—  Comment tenir au temps présent
— La sagesse comme état irréversible

II - Les limites du désir

1 - Alexandre, ou le traité du vain combat

- Caractère prodigieux prêté à l'expédition d'Alexandre

- La conquête comme anti-sagesse

- Parce qu'elle illimitée, la passion est toujours frustrée

II - Les limites du désir

2 -Désir, nature, plaisir

- Caractère borné du plaisir selon la nature

- Modération des désirs et pauvreté joyeuse

- Le plaisir comme réplétion d'un manque

- La classification des désirs

II - Les limites du désir

3 - Fondements physiques de la théorie des limites dans la pensée épicurienne

- La limite comme cardinal d'un ensemble fini

- La limite comme borne d'un champ de variation

- La limite comme minimum

- La limite comme frontière

IV - Ethique, politique, amitié

Présentation

IV - Ethique, politique, amitié

a - Caractère impolitique de l'amitié

V - Le bonheur, les dieux, la mort

a - La piété épicurienne

- Cacatère paradoxal d'une théologie matérialiste : Epicure avance-t-il masqué ?

- La prière comme élévation

V - Le bonheur, les dieux, la mort

b - Dieux du sage et dieux de la foule : une religion impolitique

- Contrat fantasmatique et rites obsessionnels dans la religion populaire

- L'ataraxie des dieux

- Les dieux, modèles nécessaires du bonheur

- Religion civique, apathéose des chefs et caractère impolitique de la théologie d'Epicure

V - Le bonheur, les dieux, la mort

c - La connaissance des dieux et la nature des dieux

- La notion commune du dieu

- Corporéité des dieux d'Epicure : qu'ils ont pour forme celle de l'homme

- Contre la religion astrale

- Causes physiques et causes spirituelles de l'immortalité des dieux

- Précisions sur les causes physiques de l'éternité des dieux

-Y-a-t-il deux catégories de dieux selon les épicuriens ?

V - Le bonheur, les dieux, la mort

d - La mort n'est rien pour nous : l'histoire d'une cellule idéelle

- La mort n'est rien pour nous, car la crainte de la mort est une crainte sans objet (Epicure)

- La mort n'est rien pour nous… à force d'y penser toujours

- La mort n'est rien pour nous… parce qu'on la souhaite